Les produits d'ASSA ABLOY satisfont toutes les exigences des normes de tests incendie

Tester les produits pour les portes et les éléments de fermeture est une activé commune dans le secteur. En général, ces tests réservent peu de surprises. Un événement un peu plus spectaculaire est survenu en juin dernier chez un fabriquant suisse de portes. Dans le cadre d’un grand tests incendie conforme à la norme européenne, une porte en bois massif et une porte en bois à moitié vitrée ont été placées dans un four et exposées au feu pendant plus d’une demi-heure dans le but de leur faire subir un test de résistance ultime.

Voici le contexte:
Ce test avait pour objectif de vérifier si ces portes et leurs composants étaient susceptibles de supporter une exposition directe au feu pendant plus de 30 minutes. Il s’agissait aussi de savoir comment elles résistaient à cette contrainte extrême. Le fabriquant de porte et ASSA ABLOY voulaient observer comment les composants des serrures intégrés à la porte se comportaient dans des conditions extrêmes de ce type et si les produits de fermeture avaient un impact négatif sur le temps de résistance des portes.

L’institut de contrôle avait pris soin de déterminer des points névralgiques sur les portes avant le test. Spécialiste de l’évaluation de la capacité d’un produit de construction à être utilisé comme prévu, ce prestataire de service d'envergure internationale accompagne les fabricants dans leurs décisions techniques.

Les normes:
En ce qui concerne la déformation (induite par exemple par une chaleur extrême telle qu’un incendie), des normes européennes strictement définies s’appliquent aux composants de serrure. Celles-ci ne doivent pas uniquement garantir que les portes demeurent utilisables en cas d’urgence, mais également que les portes fermées retardent un incendie aussi longtemps que possible. En outre, les composants ne doivent idéalement pas constituer de pont thermique, ou, si tel est le cas, se limiter à un pont thermique minimal.

La structure:
Pour le test, une porte en bois massif et une porte en bois à moitié vitrée ont été intégrées dans un mur spécialement érigé pour l’occasion. Pour que le test se déroule dans les conditions les plus réalistes possibles, seules des vantaux, murs en placoplâtre et câblages potentiels usuels ont été utilisés. Les composants de fermeture intégrés comprenaient un passage de câble, une serrure et un pêne supplémentaire. Le mur fut ensuite inséré dans un four surdimensionné en tant que mur extérieur.

Des capteurs ont été installés sur tous les points définis par l’institut comme névralgiques. Il était ainsi possible de relever l’évolution de la température au niveau de la surface. Des caméras spéciales observaient les zones où l’on souhaitait constater une éventuelle déformation visuelle.

Articles de fermeture intégrés:
- Serrure de sécurité antipanique effeff OneSystem 819N E0F16940000
- Ouvre-porte effeff 332.80———F91
- Passage de câble recouvert MSL 10314-40——00
- Joint à abaissement Planet HS FH+RD

Le four allumé

Illustration 1: Le four est allumé.

Déroulement du test:
Deux à trois minutes ont suffi pour constater une transformation visuelle de la vitre. Le four disposant de petits clapets pour visualiser l’intérieur à l’arrière, il était possible d’observer que les faces intérieures des deux portes étaient déjà complètement carbonisées. Observée de l’extérieur, la porte en bois massif donnait l’impression d’être totalement intacte. Après près de 15 minutes, la porte vitrée était nettement différente: seule la couche de gel située entre les vitres empêchait un éclatement du verre.

A l'intérieur du four

Illustration 2: Vue sur les portes à l’intérieur du four.

Deux minutes après le début du test

Illustration 3: Deux minutes seulement après le début du test, les panneaux des portes présentent des traces nettes de carbonisation et ont un aspect visuel différent.

Après 30 minutes, la température dans le four s’élève à 850°C. La porte vitrée s'est enfin complètement désintégrée et la porte en bois massif commença à changer d’aspect visuel. Ces changements apparurent principalement dans la zone des éléments intégrés en métal. Pour la porte en bois massif, le test s’est achevé après environ 37 minutes quand les flammes ont eu besoin de 10 secondes pour rompre le linteau ainsi que le côté charnières.

La porte vitrée est recouverte

Illustration 4: La porte vitrée est recouverte une fois le test achevé. La durée minimum de 30 minutes a été dépassée.

Test est terminé

Illustration 5: Le test pratiqué sur les deux portes est terminé après 37 minutes. La porte vitrée est intégralement carbonisée. Les flammes traversent désormais la porte en bois massif.

Le résultat:
Le mur de test fut ensuite retiré à nouveau du four et de l’eau fut projetée sur les restes des portes pour stopper la combustion. Toutes les données et les images ont été enregistrées et traitées dans les jours suivants le test. Ces résultats seront intégrés dans les projets d'optimisation de la sécurité des portes et des serrures. Mais dès maintenant, il est possible de dire que les produits de fermeture d'ASSA ABLOY ont passé ce test incendie avec succès.

Mur de test décroché   
Illustration 6: Le mur de test est décroché et retiré du four.