BIM – Un défi pour le secteur de la sécurité et des portes

L'architecte Zeljko Savic, fondateur et propriétaire du Studio Savic à Emmenbrücke, est un expert en matière de BIM. Il aide les planificateurs, maîtres d’ouvrage et entreprises à changer leurs méthodes de réflexion et de travail avec le BIM.

En mars, Savic a animé une conférence chez ASSA ABLOY intitulée « Le BIM dans le secteur de la sécurité et des portes ». Nous aussi, nous souhaitons faire profiter nos clients des avantages de la planification numérique. En voici un résumé.

Qu’est-ce que le BIM?

Pour simplifier, disons que le BIM est une méthode de planification. Les trois initiales de BIM signifient en allemand « Bildung, Information et Modeling », soit l’équivalent en français de Formation, Information et Modélisation. Le BIM est un processus numérique de suivi de projet articulé autour d'un modèle virtuel en 3D. Il couvre tous les aspects du projet, de la planification aux différentes étapes de son cycle de vie. Pour ce faire, toutes les informations pertinentes pour le projet doivent être collectées et évaluées dans un modèle global. On obtient ainsi une base de données actualisée en temps réel à laquelle tous les acteurs du projet peuvent avoir accès.

Quels sont les objectifs et les valeurs ajoutées du BIM?

La planification numérique opérée grâce au BIM améliore la fiabilité au niveau du plan, du planning et des coûts pour la globalité du projet. Le BIM permet également d’atteindre de nombreux autres objectifs qui doivent, dans la mesure du possible, être définis avant le début du projet. Tel est le cas par exemple de l’amélioration de la communication entre les acteurs du projet, l’organisation de la collaboration, le soutien de la sécurité en matière de qualité ou l’amélioration de la transparence du processus.

Quelle est l’incidence du BIM sur un processus?

Dans le cadre d'un processus BIM, la majeure partie de la planification du projet s'opère en amont. Les décisions doivent souvent être prises bien plus tôt. Dans un cas idéal, l’équipement des éléments de construction (tels que les portes et les fenêtres) doit être déterminé jusque dans le moindre détail dans le modèle 3D. Il faut préciser les types et les quantités. Cela implique que les décisions relatives aux technologies de fermeture et de sécurité soient prises bien plus tôt dans le processus. C’est le seul moyen pour éviter les planifications et modifications ultérieures qui s’avèrent très coûteuses.

Quelle est l’incidence du BIM pour les acteurs du projet?

Face à cette planification détaillée à une phase précoce du projet, le secteur des portes et de la sécurité doit assumer une nouvelle mission. Il faut pouvoir livrer des données structurées sur les produits et organiser et numériser les processus de travail.

Pour mettre le BIM en place, il faut respecter trois impératifs:

1. Disposer d'une équipe prête à s’impliquer, s’informer et se former

2. Disposer d’une technologie (logiciels, matériels informatiques et outils) capable de gérer le BIM

3. Mettre en place des processus redéfinis, numérisés et automatisés

L’état d’esprit est décisif: une personne qui aime la nouveauté, accueille le changement d’une façon positive et se fixe pour objectif de toujours s’améliorer n’aura aucun mal à relever le défi du BIM.